Wonder Woman Rebirth Tome 1 et 2

DSC_0055

Wonder Woman Rebirth, T1 (Year One) & T2 (Lies)

Scénario : Greg Rucka.

Dessin : Tome 1 – Scott Nicola / Tome 2 – Sharp Liam

Urban Comics – Juin et Novembre 2017

Year One 

Il y a cinq ans, le monde a découvert les premiers super-héros avec Batman et Superman, mais rien ne les préparait à l’arrivée de Diana, la princesse amazone de Themyscira ! Ayant accompagné l’agent de l’A.R.G.U.S. Steve Trevor dans ce qu’elle appelle « le monde des hommes », elle se voit attribuée le pseudonyme de Wonder Woman et rencontre ses premiers ennemis !

Lies

Déesse de la Guerre, fille de Zeus, reine des Amazones… Diana de Themyscira est tout ça à la fois. Mais le retour de son ennemie de toujours, Cheetah, et celui de son ancien amant, Steve Trevor, jettent un doute sur la réalité de son passé. Et si l’Île du Paradis cachait en son sein un véritable enfer pour Wonder Woman ?

 

Il me tardait de vous parler de ces deux premiers tomes de la plus célèbres des superhéroïnes : Wonder Woman.

Avec Rebirth DC comics repart avec son catalogue sur un tout nouveau cycle, on ne néglige pas ce qui a été fait sur Renaissance ou les cycles précédents, mais on présente tout de même un nouveau point de départ pour nos héros avec aux commandes de l’Amazone : Greg Rucka qui avait déjà brillamment travaillé sur le personnage sur d’autres projets.

Après l’excellent cycle Renaissance dirigé par Brian Azzarello qui faisait table rase des anciens comics pour faire de Diana une déesse, j’étais particulièrement curieuse de découvrir ce qu’allait proposer Rebirth.

Le premier tome (Year One) nous présente de toutes nouvelles origines pour la célèbre Amazone et nous remmène à son arrivée sur Terre. Si j’ai particulièrement appréciée le travail sur les personnages secondaires et ces références, je dois avouer que Diana en elle-même ne m’a pas convaincu. La frontière entre naïveté et bêtise est fine, et est malheureusement régulièrement franchit dans ce premier volet. Heureusement ce premier livre se rattrape sur…tout le reste. Steve Trevor, Candy, Barbara, sont des personnages historiques des comics Wonder Woman et le travail effectué sur leur rôle est formidable. (Je pense notamment à celui fait sur Candy…mais je n’en dit pas plus) Si le dessin peut paraître parfois un peu “simple” il reste dans l’ensemble particulièrement original et agréable.

Si l’on peut s’interroger sur un énième retour sur les origines de Wonder Woman, forcé d’admettre qu’il est réussit et permet un excellent point d’entrée pour ceux qui souhaiteraient commencé à lire les aventures de l’Amazone.

Néanmoins, ce premier volume prend toute sa valeur à la lecture du second (Lies). Je m’explique.

Cinq ans avec Year One Diana ne retrouve plus le chemin de chez elle, ses souvenirs se mélangent (souvenirs mêlant Rebirth et Renaissance) et ce sont ses origines qu’elle remet totalement en doute. Qui est-elle ? qu’est-elle ? Une déesse ? Une amazone faite d’argile ?

Afin de trouver les réponses à ses questions elle décide d’aller chercher de l’aide auprès de sa vieille amie Barbara…devenue la féline Cheetah.

C’est là que nous comprenons tout l’intérêt de Year One, le contraste entre la Wonder Woman fraîchement arrivée sur Terre et la guerrière adulée est flagrant. Le dessin plus classique et personnellement plus à mon goût, met particulièrement en valeur Diana et Cheetah. Le temps passé (5 ans) entre Year One et Lies est subtilement évoqué entre les personnages et évoque la période DCYou de DC Comics, et plus particulièrement l’idylle entre Wonder Woman et Superman.

Je ne vous en dirais pas plus mais j’aime particulièrement cette idée que Diana ne retrouve plus Themiscyra et le mélange entre les différentes périodes DC. Rebirth n’efface rien mais réuni, à Diana de découvrir laquelle correspond à ce qu’elle est.

En bref :

Après ma vision du film Wonder Woman j’ai foncé sur Wonder Woman Renaissance, le dessin est particulier mais l’histoire est vraiment bonne est me permet un bon point d’entrée dans l’univers. Mais commencé par Rebirth est également totalement possible et de qualité ! Un peu négligée par DC après Renaissance, ça fait du bien de retrouver l’Amazone dans un cycle, pour le moment, de qualité et avec un dessin particulièrement appréciable. Et quel plaisir de retrouver Greg Rucka au scénario après ses travaux précédents sur Diana.  Vivement le tome 3 !

One thought on “Wonder Woman Rebirth Tome 1 et 2

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s